Vous êtes ici : Accueil > Un territoire en action > Projets supracommunaux > Hexapoda - Insectarium Jean Leclercq de Waremme



Hexapoda - Insectarium Jean Leclercq de Waremme


Il s’agit d’un projet touristique et éducatif à haut potentiel.

Il concerne un conservatoire entomologique wallon et le développement de Hexapoda – Insectarium Jean Leclercq, unique en Wallonie et ayant son siège à Waremme.

En effet, la structure rencontre un beau succès et se retrouve à l’étroit.

Dès lors, la démarche vise à la mise en place et au développement (construction et aménagement d’un bâtiment + abords) d’un centre d’interprétation, appelé à devenir la structure belge francophone de référence en matière d’entomologie, y compris au niveau scientifique.

Ainsi, le projet consiste à rassembler dans un nouveau bâtiment, à construire à côté de la Maison de Hesbaye, les riches collections d’insectes qui sont actuellement conservées en partie à Liège et en partie à Gembloux. Quelques 3 millions d’insectes naturalisés sont concernés, ainsi qu’une banque de données de grande valeur scientifique.

Plusieurs objectifs sont donc poursuivis :
- Devenir un centre de conférence, unique en Wallonie, pour les scientifiques qui travaillent sur ce monde si peu connu des hexapodes en :
• garantissant la bonne conservation des collections et améliorant leur gestion et leur accessibilité aux scientifiques ;
• accueillant les collections constituées par des amateurs parfois très éclairés.

- Valoriser les collections auprès d’un public plus large et moins averti (volet touristique du projet, sur un thème qui n’est développé nulle part ailleurs en Belgique).

- Insérer le projet dans l’écrin du site naturel de Grand-Axhe.

- Renforcer la philosophie du développement rural voulu par les Waremmiens, en vue de montrer que le monde rural est aussi apte et candidat à accueillir des structures scientifiques et touristiques.

Ce projet est initié par la Ville de Waremme, en collaboration avec l’asbl Environnement Progrès, opérateur gestionnaire de l’Insectarium et l’Université de Liège.

La Fédération Wallonie-Bruxelles intervient dans ce dossier en termes de fonctionnement pour la partie « collection muséale ».

Après examen du dossier par le CGT, une partie des locaux a été jugée inéligible, une autre oui (rez-de-chaussée, réaffectation de certains locaux). Les plans ont été amendés en ce sens. Le dossier est dès lors désormais en ordre et sera soumis à signature du ministre.

Compte tenu de la promesse de subvention LEM (400.000 euros), il resterait un montant de 526.843 euros à couvrir.

L’aide du CGT serait, en théorie, de 60% (et non 80%, avis défavorable de la commission ad hoc), soit 316.107 euros.

La part non-couverte à ce stade serait d’environ 210.000 euros (participation de la Ville non connue). L’ASBL confirme l’existence de contacts avec un investisseur privé (issu du monde de la recherche scientifique) qui serait prêt à s’associer au projet, si faisable et selon des conditions à définir.


Commune(s) concernée(s) : Waremme

Promesse de principe obtenue pour un montant de 400.000 euros
(Conseil provincial du 19 octobre 2015)


Thématique : Tourisme (fluvial, culturel et de nature)

Retour aux projets